Témoignage : Sophie M., maman d’un jeune orphelin

Heureuse et impatiente de retrouver son fils à l’issue de son séjour à Clairefontaine pour les Vacances Paris Saint-Germain, Sophie, allocataire de l'OCIRP, s’est confiée sur les difficultés qu’elle a rencontrées suite au décès de son conjoint, père de son fils.

Un témoignage émouvant et sans concession, qui dit toute la complexité du quotidien après le deuil et les déséquilibres qui touchent une famille déjà tant fragilisée.
 
Sophie M.  : Mon fils est revenu du séjour de Vacances PSG des étoiles dans les yeux. Il était fatigué, mais la semaine a été magnifique. Il a l’air heureux. Je veux remercier du fond du coeur la Fondation OCIRP, la Fondation du Paris Saint-Germain et toutes leurs équipes, pour ce qu’ils font pour nos enfants. Depuis sept ans que le papa de mon fils est décédé, c’est la première fois qu’on fait véritablement quelque chose pour nous, et notamment qu’une semaine de vacances lui est offerte. Financièrement, c’est très diffcile, de pouvoir partir en vacances ou faire des sorties. Il n’y a pas d’école face au deuil, on n’apprend pas à être orphelin du jour au lendemain ni à être veuve.

Lorsque c’est arrivé, je n’ai pas su quoi faire et j’ai fait comme j’ai pu. Rien n’est vraiment prévu pour les veufs et veuves précoces non plus. Il n’y a pas d’aide, ou alors très insuffsantes au regard de ce qu’induit financièrement la perte d’un conjoint. Et si vous avez la chance de pouvoir refaire votre vie, on vous supprime le peu d’aide qui vous était accordé pour assurer l’éducation de vos enfants orphelins. Il reste beaucoup à faire pour aider les familles et les enfants qui vivent un deuil prémauré. Grâce à cette semaine de vacances qui nous a été offerte, je suis heureuse pour mon fils. Et je suis certaine qu’il va garder en mémoire très longtemps cet incroyable séjour.
 
Partenariat Fondation PSG - Fondation OCIRP
 
Ce partenariat entre les Fondations PSG et OCIRP est né d’une volonté de construire un projet qui permette à des enfants âgés de 8 à 12 ans de partager et d’échanger autour de valeurs communes. Solidarité, esprit d’équipe, respect des règles et goût de l’effort... Les éducateurs sportifs de la Fondation PSG ont par ailleurs bénéficié d’une formation sur les spécificités du deuil chez l’enfant, organisée par la Fondation OCIRP.

L'OCIRP vous aide à faire face à toutes les situations de la vie

Union d'organismes de prévoyance, l'OCIRP protège les salariés et leur famille, en cas de décès ou de perte d’autonomie.

  • Faire face au veuvage

    OCIRPVEUVAGE permet à chaque salarié, en cas de décès, de protéger son conjoint, concubin ou pacsé, qui percevra un complément financier temporaire ou viager (rente) et bénéficiera d'un accompagnement social dédié.
  • Faire face à l'orphelinage

    OCIRPÉDUCATION permet à chaque salarié, en cas de décès ou d'invalidité, de protéger ses enfants qui percevront un complément financier temporaire (rente) pour compenser la perte de revenu et assurer un accompagnement social.

  • Faire face au handicap

    OCIRPHANDICAP permet à chaque salarié, en cas de décès, de protéger son enfant, sa sœur ou son frère en situation de handicap. En complément de la rente versée, un accompagnement social est dédié.

  • Faire face à la perte d'autonomie

    OCIRPDÉPENDANCE permet de définir une rente en cas de dépendance (totale ou partielle), dont le montant évolue avec la durée de cotisation.

  • OCIRPAIDANTS

    OCIRPAIDANTS permet au salarié qui aide un proche dépendant, parent ou conjoint, de bénéficier de services adaptés et d’aides financières pour l’accompagner au quotidien.

Publié le 22 juin 2018
Noter cet article
3/5 (107 votes)